Balado L. Faustino | Prix des anciens | L’héritage

Lenny Faustino

Debbi Wilkes discute avec le patineur canadien Lenny Faustino. Lenny et son partenaire Jainthe Larivière ont été les champions nationaux canadiens de 2003 et ont représenté le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City.

Écoute maintenant »

*ce balado est en anglais

Kenny Moir – Alumni Award (prix des anciens), à l’Ice Theatre of New York (ITNY)

Originaire de Vancouver, au Canada, Kenny Moir a commencé son parcours en patinage artistique à l’âge de 3 ans, lorsque ses parents l’ont inscrit, ainsi que sa sœur Glenda, au Winter Club, situé au coin de leur rue. Par chance, le Winter Club était l’un des plus grands centres d’entraînement en Colombie‑Britannique. Après s’être qualifié au niveau novice pour les championnats nationaux, à l’âge de douze ans, Kenny a continué à concourir à plusieurs championnats canadiens, a remporté une médaille d’argent au niveau novice en 1973 et participé à plusieurs compétitions internationales.

En 1979, il a reçu le prix du mérite décerné aux athlètes, pour son retour au patinage de compétition, après le diagnostic et le traitement du cancer dont il avait été atteint.

En 1983, Kenny est déménagé à New York pour amorcer sa carrière professionnelle. En 1984, il s’est joint au personnel enseignant du Sky Rink. À cette époque, il se produisait avec une nouvelle compagnie, l’Ice Theatre of New York, où il avait créé des rôles dans divers numéros chorégraphiés par Rob McBrien et Douglas Webster. En 1997, Kenny a obtenu un baccalauréat en administration des affaires de l’Université Pace. En 2003, il est devenu directeur administratif du patinage artistique, au Sky Rink.

Depuis 1996, Kenny est membre du conseil du fonds de bourses d’études aux jeunes du Sky Rink et, maintenant, il en est le président. La récente apparition de Kenny au gala de 2016 de l’ITNY, dans un numéro chorégraphié 24 ans plus tôt, dont une partie est devenue virale sur YouTube – plus 4 millions de visites à ce jour – témoigne de la durée de sa participation de 32 ans avec l’ITNY.

Kenny recevra l’ITNY Alumni Award, le 15 octobre, à la soirée de gala et de spectacle de 2018, conjointement avec Stephanee Grosscup. Le gala honorera également Kristi Yamaguchi, championne olympique, et Scott Hamilton fera fonction de maître de cérémonie.

Pour plus de renseignements et pour obtenir des billets, veuillez visiter Ice Theatre of New York.

Canada Ice Dance Theatre: L’héritage – Volume 2

Rédigé par Ron Vincent

Ron Vincent

Songeant à l’article que j’ai écrit en 2001 et me souvenant des importantes contributions des principaux protagonistes du Canada Ice Dance Theatre (CIDT), j’espère évoquer d’autres images mentales grâce à une description un peu plus détaillée des personnages principaux et vous parler aussi des activités de la compagnie, y compris de nos spectacles.

Je crois qu’il serait juste de dire que l’héritage du CIDT a été vaste et diversifié. L’organisation a eu de l’influence. Offrant des installations pour les spectacles, le CIDT a permis à ses participants, les patineurs et les chorégraphes, de développer leur sens artistique. Beaucoup d’artistes du CIDT, de jeunes entraîneurs, ont accru la valeur artistique de leurs œuvres, au profit du sport. Certains, comme Kevin Cottam, qui attribue au CIDT le mérite d’avoir donné une orientation à sa carrière, sont devenus des chorégraphes très recherchés. Kevin a composé des programmes mémorables pour Kurt Browning, ainsi que des éditions uniquement créatives de la tournée professionnelle Holiday on Ice in Europe.

Canada Ice Dance Theatre en 1991 à North Vancouver. “First Night” Célébrations en Commedia Dell “. L-R: Karena Richardson Pazdirek, Neil Patterson, Joanne Sloman et Rod Garrosino.

Lors de la création de la compagnie, nous avons cherché à obtenir un soutien artistique, en établissant une relation avec des personnes compétentes du domaine des arts de la scène, et les participants ont eu des occasions de travailler avec des chorégraphes et des directeurs des mondes de la danse et du théâtre.

Le CIDT a présenté aux spectateurs des spectacles de patinage artistique d’un genre différent. En l’absence de règles, toute une gamme d’options s’offre aux chorégraphes.

Durant mes trente-huit ans d’engagement avec le CIDT, plus d’une centaine d’artistes de scènes principales se sont produits sur la glace du CIDT, beaucoup d’entre eux à titre de médaillés d’or, d’anciens champions et de concurrents internationaux, dont bon nombre étaient ou sont devenus des entraîneurs.

Grâce à notre programme de récits sur glace, des centaines d’enfants ont vécu une excitante expérience théâtrale, beaucoup n’ayant jamais assisté à un spectacle de patinage.

Canada Ice Dance Theatre en 1994 dans un “conte simple”.

Le mandat du Canada Ice Dance Theatre, créé il y a si longtemps pour faire du patinage un art du spectacle, constitue encore un but valable, à mon avis, mais tout comme les compagnies de danse, le financement de la route vers le succès inclura probablement toujours un financement partiel d’organismes gouvernementaux ou d’entreprises commanditaires conscientisées, non principalement d’acheteurs de billets. Le prix réaliste d’un billet, compte tenu des coûts de production, serait trop élevé. L’Ice Theatre of New York, toujours ingénieux, a survécu en partie grâce à des représentations honorant de célèbres patineurs du monde patinage de compétition. Les activités sur glace d’autres compagnies en font aussi une discipline intéressante à regarder.

Le Canada Ice Dance Theatre a également donné à d’autres le courage de créer des théâtres sur glace dans leurs propres villes.

Où se dirige le patinage, pourrait-on se demander? L’intérêt pour le patinage de compétition, tant à titre de spectateur sur place que de téléspectateur, semble maintenant avoir été restauré après que notre confiance a été trahie par certains juges, aux Jeux olympiques de Salt Lake City. Les auditoires ont été rebutés et ont perdu confiance dans le système. Mais, de constater la présentation à guichets fermés des Championnats canadiens, à Vancouver, cette année, et l’intérêt envers le succès de nos concurrents aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques, montre peut-être que les Canadiens ont surmonté tout sentiment négatif qu’ils pourraient avoir entretenu. Ou, peut-être, simplement, que le temps fait bien les choses.

Les spécialistes actuels de la chorégraphie de programmes de compétition s’efforcent d’esquiver le péril de la similitude, dans un environnement fortement régi par les règlements, et font souvent preuve d’une brillante capacité de dissimuler les faiblesses d’un patineur pour montrer ses points forts.

2018 “Stars on Ice”

Le spectacle annuel Stars on Ice de 2018, avec un groupe aussi parfait composé de nombreux champions du monde canadiens, actuels et passés, a été un spectacle que nous ne pourrions jamais revoir. Il était clair, compte tenu de l’énorme réaction du public que les gens étaient venus surtout pour voir les champions olympiques, Tessa Virtue et Scott Moir, mais ils sont restés pour assister à un spectacle où une pure technique de patinage, un prolongement direct du patinage de compétition, était bien en vue et ils l’ont apprécié. En ce qui concerne le contenu théâtral, le fondement sous-jacent était solide.

Le spectacle annuel Stars on Ice de 2018, avec un groupe aussi parfait composé de nombreux champions du monde canadiens, actuels et passés, a été un spectacle que nous ne pourrions jamais revoir. Il était clair, compte tenu de l’énorme réaction du public que les gens étaient venus surtout pour voir les champions olympiques, Tessa Virtue et Scott Moir, mais ils sont restés pour assister à un spectacle où une pure technique de patinage, un prolongement direct du patinage de compétition, était bien en vue et ils l’ont apprécié. En ce qui concerne le contenu théâtral, le fondement sous-jacent était solide.

Gary Beacom. Image de R. Beale Photography

Les paquebots de croisière aident à préserver le patinage professionnel et notre Sarah Kawahara est la reine de la chorégraphie de spectacles de paquebots de croisière. Pour de nombreux patineurs aujourd’hui, la participation à ces spectacles est un objectif qui, pour les générations antérieures, était par exemple les Ice Follies ou les Ice Capades. On croit que ce type de divertissement se poursuivra dans un avenir prévisible.

Sarah Kawahara et Ron Vincent au brunch des anciens 2018 à Vancouver, en Colombie-Britannique.

L’exploration artistique du patinage se dirige simultanément dans plusieurs directions et je prédis que certains praticiens de l’art de la chorégraphie trouveront des conditions et des lieux appropriés, ainsi que le financement, pour appuyer leurs efforts afin qu’ils puissent se concentrer, en particulier, sur le développement de l’élément artistique. Peut-être que ce sera par l’intermédiaire de travail avec de petits groupes ou de personnes en faisant appel à l’art cinématographique – et le patinage, comme nous le savons, est un mouvement dans un cadre constant, ce qui est favorable pour ce média. Peut-être au lieu ou en outre, il y aura des productions de médias mixtes qui présenteront au public des possibilités nouvelles et intéressantes de divertissement.

Avez-vous entendu la blague qui circulait, il y a quelques années, basée sur une performance imaginaire, Jugement à Nuremberg, avec Brian Boitano? Pour le voir comme une plaisanterie, il fallait imaginer une présentation sous forme de narration – évidemment impossible et inappropriée pour le média, mais le patinage sous une forme abstraite est aussi capable que tout autre de recréer l’horreur de cette histoire et de montrer notre réaction à cet égard. Joanne McLeod a accepté un défi similaire après la tragédie de septembre 2001, à New York et Washington, et a créé une œuvre puissante pour le CIDT, exécutée par Neil Wilson.

(Du comité des anciens) Alors que la ville de Victoria a été le premier site du CIDT, Vancouver l’attendait. Dans notre prochain blogue, suivez le CIDT qui a plié bagage et s’est installé sur le continent.

Sandra Bezic (membre du Temple de la renommée de Patinage Canada) et son frère Val Bezic ont remporté les Championnats canadiens de patinage artistique de 1970 à 1974 et se sont classés 9e aux Jeux olympiques d’hiver de 1972 à Sapporo, au Japon.

Décembre 2018

 

Janvier 2019

 

Nous serions ravis d’avoir de vos nouvelles! De nos jours, rester en contact est plus facile que jamais!

Envoyez-nous vos récits, photos, idées, suggestions et questions. Nous ne pouvons garantir de tout publier, cependant nous lirons certainement chaque mot reçu et en cas de questions, nous trouverons des réponses.

Contactez Celina Stipanic, gestionnaire, Anciens et développement de fonds, par courriel à l’adresse [email protected].